Archives du blog

ISEFAC’Up Challenge : Jamais deux sans trois

La troisième édition

C’est le 8 Septembre 2019 que la troisième édition de l’ISEFAC’Up Challenge a vu s’affronter 25 ambitieux joueurs ! Et quoi de mieux pour cette série que de revenir à ses origines et de retrouver les locaux de la première édition ! En effet, l’école Isefac Bachelor nous a prêté une partie de ses locaux afin d’y accueillir les joueurs qui d’ailleurs avaient été déçus lors de la seconde édition par la petite taille de la salle de freeplay. Nous avons donc remédié à cela.

Le déroulement du tournoi

C’est donc dans ces grands locaux de 500 m² que débute le tournoi sur une phase de pool dès 10h avec un léger retard. Quatre pools de 6 joueurs dont une de 7. Le top 8 se dessine aux alentours de 14h et se compose de Yatta, Guimodas, Geurudo, Suguyro, Greil, Mika, ZeroFK et Krüst.

 

Yatta, Geurudo et Greil, ZeroFK se retrouvent en demi-finale et c’est finalement Greil qui remporte le tournoi contre Geurudo. Vous pouvez retrouver les résultats et les scores ici : https://smash.gg/tournament/isefac-up-challenge-3-2/events/isefac-up-challenge-3/brackets/654328/1072533 .

Le stream

Le tournoi était rediffusé en direct sur Twitch de 11h à 17h 30. Pendant cette période, c’est pratiquement 900 vues comptabilisées pour 40 spectateurs en moyenne avec un pic à 65 viewers. DACH et TPK ont répondu à notre invitation et ont cast toute la journée ! Encore Merci à eux !

Le cashprize

C’est au total 600 € qui ont été distribués au TOP 3 de cette façon :

300 €

200 €

100 €

Les retours

Beaucoup de retours ont été effectués, positifs (les locaux, l’ambiance…) comme négatifs (manque de prise d’information concernant le matériel à mettre à disposition des joueurs…), et tous ont été entendus. Ils seront bien évidemment pris en compte dans l’organisation de la prochaine édition !

Merci aux joueurs pour leur participation, leur fairplay et leurs bons conseils !

ArcheAge : le phénomène de XL Games

ArcheAge est un MMORPG médiéval fantastique développé par la société coréenne XL Games

Le jeu est sorti en 2013 en Corée, début 2014 en Russie et en fin 2014 dans les autres pays.

Ce jeu a fait et fait beaucoup parler de lui pour son côté F2P (free to play) avec un système d’abonnement et de boutique bien fournie faisant de ArcheAge un MMO P2W (pay to win).

Jusqu’à fin 2018, le jeu était pris en charge par Trion, la même société qui s’est occupé de Defiance et Rift (deux autres MMO) mais en octobre 2018, c’est l’entreprise Gamigo qui a repris les rênes des MMO suivants : Trove, Defiance 2050, Rift, Atlas Reactor et ArcheAge.

Cette annonce fut acceptée non sans mal par la communauté.

Et moins d’un an après, Gamigo fait une annonce : la sortie d’un ArcheAge B2P (buy to play) sans aucun P2W dans le jeu : ArcheAge Unchained.

Une ultime annonce afin de raviver la flamme des amoureux de ArcheAge lassés par le système P2W des anciens serveurs.
Les seules informations que nous avons sont le prix et la date de sortie du jeu.

Le jeu sortira le 30 septembre et ne sera pas disponible avant.

Vous aurez le choix entre trois packs pour commencer :

Vous aurez également la possibilité d’acheter un season pass une fois dans le jeu. Ce season pass ne vous apportera rien de plus que des étoiles de gilda et d’autres item purement décoratifs.

Enfin un MMO 100% accessible après avoir acheter le jeu. Pour en savoir plus sur les améliorations que Gamigo a apporté à ArcheAge Unchained , rendez vous tous les vendredis soir sur la chaine twitch de gamigogames : https://www.twitch.tv/gamigogames

Parlons un peu plus du MMO en lui-même.

Archeage et son système de classe :

ArcheAge a un système de classe assez spécial, pas de classe prédéfinie à la création de votre personnage, vous aurez à choisir 3 arts afin de façonner votre personnage à votre goût.

Vous débloquerez un emplacement d’art dès la création de votre personnage, un autre level 5 et le dernier au level 10.

La combinaison de ces trois arts formera une classe.

Vous pourrez changer d’art quand vous le voulez en vous adressant au PNJ gérant ça.

Vous devrez néanmoins level up vos arts afin de débloquer les sorts associés.

En terme de level up, vous aurez 55 niveaux à monter puis 55 palliers supplémentaires : les niveaux ancestraux.
Les premiers niveaux vous permettrons de débloquer vos compétences dans les différents arts et les niveaux ancestraux permettront d’améliorer certaines compétences liés à vos arts.

Sachez que vous ne devrez pas monter les niveaux ancestraux pour chaque art, c’est un level global.
Des ennemis auront également des niveaux ancestraux. Faites bien attention avant de vous attaquer à eux, ils sont bien plus puissants que des monstres normaux.

Vous ferez face, lors de votre aventure, à de nombreux ennemis marins, aériens et terriens. Mais nous en parlerons plus en détails par la suite.

 

Les races et la map d’ArcheAge

Il y a deux continents de départ :

 

Le continent Nuia sera l’endroit de départ des races suivantes :

Les Nuiens qui sont de fins bâtisseurs. Leur talent : diminue le temps de construction

Les Elfes qui ont une vitesse de nage et sur les montures accrues

Les Nains qui ont une vitesse de fabrication mécanique améliorée et qui peuvent se transformer en Mastodonte.

 

Le continent d’Haranya sera l’endroit de départ des races suivantes :

Les Firrans (Hommes chats) qui ont une vitesse améliorée pour grimper et ont leurs dégâts de chute réduits.

Les Haranis qui sont immunisés aux dégâts de chute et montent plus rapidement aux échelles et aux arbres.

Les Chaotes qui se déplacent plus rapidement en transportant un colis et qui peuvent se transformer un Ravageur.

En plus de ces deux continents, vous en aurez un troisième : Auroria. Ce continent sera accessible passé le niveau 50 afin d’aller farm des items plus late game et surtout de l’Hiram (nous y reviendrons en détail dans la section armes et stuff)

Vous aurez également des zones instanciées que vous pourrez effectuer soit à tout moment de la journée (les donjons) soit à certaines heures spécifiques.

Enfin vous aurez une magnifique zone sous-marine au milieu de la carte.

 

Auteur : Xatounet

Make The Play

Make The Play, c’est un événement organisé par eSphere et par la Montpellier Gaming Academy (MGA) le 20 Juillet 2019 avec le jeu Fortnite à l’honneur. Malgré l’été et le beau temps, 18 duos sont venus s’affronter dans les locaux de la MGA pour tenter de remporter les 1 100 € de cashprize. Eh oui, même pendant les vacances eSphere vous donne l’opportunité de participer à des tournois !

 

L’accueil des joueurs s’est fait dès 9h00 puis les matchs en BO3 ont débuté à 10h00 sur la première phase de poule. A l’issue de cette phase, le premier duo des 4 poules ont remporté un ticket les envoyant directement quarts de finales. Pour les autres, une seconde phase de poules, en BO2, avec un seeding différent leur a offert une deuxième chance de se qualifier.

De nouveau, le premier duo de chaque poule s’est qualifié pour les quarts.

Nous avons donc le TOP 8 dessiné :

P & A

BLAZARY 2

VOLMOG Violet

Energy

MB

BLAZARY

TRANIE

VLP

Nous repartons alors sur du BO3 en quarts, que P & A, VOLMOG, MB et VLP gagnent.

Les demi se composent donc de ces 4 équipes. C’est finalement P & A qui remporte le tournoi contre MB peu avant que le robot transperce le monstre*. VOLMOG Violet gagne la petite finale contre VLP et prend donc la 3e place.

Le cashprize a été distribué de cette manière :

 

1er = 600 €

2e = 300 €

3e = 200 €

 

Le STAFF d’eSphere est fier d’avoir proposé cette édition qui a plu, d’après les nombreux retours positifs des joueurs.

Merci à tous les participants pour votre présence et votre fairplay ! Vous contribuez à notre professionnalisation et à l’amélioration de nos événements !

Au plaisir de vous retrouver lors de prochaines éditions !

*Événement spécial général programmé par Epic Game sur leurs serveurs Fortnite clôturant ainsi la saison 9.


Planet Zoo, un rework de Zoo Tycoon ?

Annoncé peu avant et présenté à l’E3 en juin dernier, Planet Zoo est un jeu qui fera l’unanimité auprès des amoureux d’animaux.

En avril dernier, Frontier Developments a annoncé son prochain jeu de gestion : Planet Zoo. On connaissait bien l’éditeur grâce à son ancien jeu Planet Coaster dans lequel vous pouvez créer le parc d’attraction de vos rêves. Certains parlent d’un rework de Zoo Tycoon et pour cause ils n’ont pas tout à fait tort. En effet, c’est également Frontier qui a développé ce dernier. Ce studio est bien connu pour ses jeux de gestion et propose à ses joueurs à l’automne prochain de pouvoir s’immerger dans la vie sauvage.

Vous pourrez alors construire et gérer le zoo de votre choix. Le titre ne s’arrête pas là puisque l’éditeur veut que l’authenticité et la préservation des animaux soient deux choses primordiales. Plusieurs actions, similaires un peu aux mécaniques de Planet Coaster, seront possibles comme : créer des habitats, élever des collines et des montagnes, creuser des tunnels et des grottes mais aussi pouvoir aménager un lac et des rivières. Mais tout ne s’arrête pas qu’à cela ; en effet vous pourrez regarder la préparation de la nourriture dédiée aux animaux qui sera gérée par les gardiens de zoo. Vous devrez également vous plier aux désirs de vos bêtes sauvages qui apprécieront certains types de terrain et pas d’autres. Attirer la clientèle sera un des buts de votre zoo, mais cela ne s’arrête pas qu’à ceci puisque vous devrez également les « éduquer ». Ces derniers voudront en savoir plus sur les animaux en face d’eux et nous avons connaissance d’une encyclopédie qui présente différentes anecdotes sur les différentes espèces.

Des nouveautés feront leur apparition comme notamment celle de l’arrivée de la génétique. Toute une partie recherche scientifique sera présente dans le jeu. Il sera possible d’échanger ces animaux pour notamment éviter la consanguinité et les problèmes que cela pourrait poser. Cette sorte de mixité génétique sera ancrée dans le jeu et aura la possibilité de modifier les statistiques de vos animaux. Frontier Developments promet l’authenticité et la modernité pour son futur titre. Les animaux auront des interactions et des animations avec leur environnement se rapprochant au plus près du réel. La vraisemblance sera visible dans les sons du jeu mais également par les changements météorologiques. Pour la petite anecdote, l’animal le plus petit qui aurait été révélé serait une araignée. Un mode campagne et un mode bac à sable sont prévus, accompagnés d’un mode en ligne qui permettra de partager ses créations.

Alors si vous êtes passionnés par les animaux sauvages il faudra attendre encore quelques mois puisque Planet Zoo sortira le 5 novembre prochain sur PC et est déjà disponible à la précommande.

Lilou

Liquid achève le grand slam, Vitality monte second au classement HLTV

Ce week-end a eu lieu le « 3ème Major de 2019 ». En effet au vu de l’importance, du nombre et de la qualité des participants, cet ESL one Cologne avait vraiment l’apparence d’un Major. L’événement prenant place dans la Cathédrale de Counter-Strike la Lanxess Arena a accueilli plus de 15 000spectateurs, plus de 17 000 000 de vues en ligne et 503 338 « téléspectateurs » simultanés pour la finale et quelle Finale mais ça on en parle plus tard.

Dans cette LAN opposant les meilleurs équipes mondiales une équipe Française était présente : Vitality, malheureusement G2 devait vaincre Liquid lors des GG.BET Cologne Invitational pour se qualifier à ce tournoi et l’équipe de Shox a perdu ce match 2-0.

Nous suivons donc le parcours de Vitality lors de ce tournoi dans la plus belle des arènes Esport. Le premier match des Vitality est en bo1 et sert à déterminer s’ils continueront le tournois dans le looser bracket ou dans l’upper bracket. Ce premier match est contre les Suédois de NIP. Le match up est à l’avantage de nos Français mais il fallait prendre en compte que ce NIP était un NIP boosté par le départ imminent de la légende vivante GeT_RiGhT. Les Suédois s’imposent donc 16-10 et nos Français finissent dans le looser Bracket. Les NIP finirons finalement par s’effondrer face aux NaVi.

Ils l’ont eux-mêmes décrit comme le plus dur looser bracket qu’ils n’ont jamais eu a passer. En effet, le premier match les oppose à ENCE top 2 HLTV au moment du tournoi. Les cartes choisis pour cet affrontement sont : Overpass, Nuke et Inferno. Overpass est remportée par nos Français (16-9) Nuke va dans les poches des Finlandais (16-12) et Inferno est remporté par l’équipe de NBK (16-9) ENCE top 2 HLTV est donc la première équipe éliminée du tournoi. Le match suivant oppose nos abeilles aux Fnatic (#11 au classement HLTV). Le match devait être plutôt simple sur le papier à la vue des résultats récent de Fnatic. Pourtant malgré une victoire 2-0 il aura fallu deux Overtimes à nos Français pour s’imposer. (19-16 19-17). Enfin arrive la finale du looser Bracket qui verra s’affronter l’équipe de NBK face aux Heroic de Friberg (#16 au classement HLTV). Ce match est remporté par Vitality de manière convaincante même si l’on s’est fait un peu peur (16-13 16-14).

Nous voici enfin dans les quarts de finales où le premier match de nos Français les oppose aux américains de NRG (#6) la rencontre est entièrement dominée par la bête déchainé Zywoo qui terminera son bo3 en 52-21. Les Français remportent donc la victoire (16-7 16-7) Triste histoire pour NRG qui ’étaient fait éliminés des ESL pro league par une autre équipe Française à savoir les G2.

Les demi-finales sont un match hyper attendu par toute la communauté CS GO vu qu’il oppose l’ancienne meilleure équipe mondiale (Astralis) à nos Français de Vitality. Même si ces dernières semaines Astralis semble dans une phase creuse lors de ce Tournois ils ont montré de très belles choses notamment battre Fnatic 2-0 (16-1 16-6). Les deux équipes ayants apparemment un niveau similaire le match s’annonce intéressant. Les bookmakers semblent néanmoins pencher en faveur des Danois d’Astralis. Et pourtant, au cours de ce bo3 nos Français vont se montrer ultra dominant et renvoyer l’équipe de gla1ve à la maison (mais sans la coupe ^^). Le match se conclut par un 2-1 des Français qui auraient pu conclure plus tôt. En effet, les scores sont 16-8 19-22 16-9. Les débats ont été menés par Zywoo (étonnant tien) et ALEX. Cette victoire issue de la première rencontre en LAN de ces deux équipes à une autre répercussion que d’accéder aux finales, cela permet à l’équipe victorieuse de prendre la seconde place du classement HLTV.

Vient alors la finale qui opposera les Vitality aux Liquid qui auront eu un parcours sans faute. Encore une fois cette rencontre à une autre répercussion que la « simple » victoire. En effet, la victoire pour Liquid signifie remporter le Intel Gran Slam par la même occasion. Le Intel Grand Slam est un « challenge » qui offre 1000000$ à l’équipe qui arrive à remporter 4 des 10 évènements majeurs organisés par ESL ou DreamHack masters. Liquid ayant déjà remporté les IEM Sydney 2019, les DreamHack Master Dallas et l’ESL Occitanie il ne leur manquait plus que cet événement pour remporter les 1 000 000$ promis par Intel. En revanche, si Vitality arrivent à vaincre Liquid et donc les priver du millions Intel les remercie en leur offrant 100 000$.

Ce match, comme toutes les finales organisées par ESL se déroule en bo5, les cartes choisies sont : Overpass, Dust 2, Inferno, Mirage, Vertigo. Ces deux équipes ont un map pool très similaires avec notamment le même veto automatique. Ici Liquid a prit des risques en choisissant de laisser vitality veto Train pour prendre « l’avantage » sur la phase de pick et ban. Malgré une hésitation de la part de vitality ils décident bien de ban train. Liquid remportent leur première map facilement 16-6 Vitality remportent Dust 2 en Overtime 19-17 et perdent Inferno et Mirage 16-10 16-8. Liquid s’imposent donc 3-1 face a Vitality.

Malheureusement il y a eu pleins de petites erreurs qui ont coûté la victoire aux Français mais on apprend de ses erreurs la preuve est Liquid les éternels seconds qui en 5 événements majeurs en ont finalement remporter 4. Çà y est, il n’y a plus de doute French CS is back.